accueil

Du nouveau à la phonothèque !

Accueil / Les actualités / Du nouveau à la phonothèque !

Un projet Erasmus en partenariat entre le musée de la Corse, l’Université de Corse et le Conservatoire de Cosenza en Italie


Une trentaine de transcriptions d’airs de violon traditionnel issus du fonds du musée de la Corse


Les airs joués par les violoneux en Corse, se sont toujours transmis par l’exemple direct : les plus jeunes apprenant par mimétisme auprès des anciens lors des fêtes, veillées, ou quelque moment passé avec eux. Contrairement aux traditions d’autres pays, rares voire exceptionnelles sont les transcriptions. Quelques partitions éparses ont pu être retrouvées dans quelques familles ou un musicien lettré connaissait l’écriture solfégique et faisait œuvre de mémoire pour les générations à venir.

La phonothèque du musée de la Corse conserve plusieurs dizaines d’heures d’airs de violon traditionnel issus de l’oralité, et ces airs n’ont jamais été portés sur le papier.


Stage ERASMUS de M. Rosario Emanuele FILELLA intitulée « les îles de Méditerranée et les traditions violonistiques »

C’est dans un but de transmission d’un patrimoine musical que le musée de la Corse a accueilli avec grand intérêt la proposition du Professeur Françoise Graziani de l’Université de Corse d’un stage ERASMUS de M. Rosario Emanuele FILELLA, musicien étudiant au Conservatoire de Cosenza en Italie. Un stage qui prévoyait l’écriture solfégique d’une sélection d’airs joués par d’anciens violoneux corses.

Après un long voyage en immersion dans l’île de Chypre pour étudier les Maqams (improvisations classiques), transcrire dans la tradition ottomane les trois quarts de tons et l’ornementation propre à cette antique tradition, Rosario Emanuele FILELLA décida de venir en Corse à la rencontre des archets locaux.

Le résultat est parlant : à la fin de ses analyses faites au cours de l’été 2015, Rosario Emanuele FILELLA a pu remettre le fruit de son travail (30 pièces de violon de tradition corse transcrites) au musée de la Corse, à l’Université de Corse et au conservatoire de musique de Cosenza en Calabre.

Mise en ligne d’un exemple musical transcrit :

- une valse de Piedigriggio (U Pedigrisgiu) interprétée en 1948 par Pierre-André COLONNA devant le micro de Felix Quilici, pour le compte du Musée des Arts et Traditions Populaires.

Cet air est un bon exemple d’originalité de jeu, d’effets stylistiques et permet ainsi d’illustrer et de faire connaître l’amorce d’une analyse musicale ultérieure, à partir de l’écoute de fonds sonores historiques, à des musiciens, des chercheurs et à tous les intéressés par le Patrimoine musical de la Corse.

Que cette aventure soit le début d’une longue et fructueuse implication dans le monde des musiques populaires et de leur valorisation à des fins pédagogiques, artistiques et scientifiques.



Version imprimableVersion imprimable
Export PDF Export PDF
La transcription...
A écouter...