accueil

Acquisition de trois plans manuscrits de la ville de Corte

Accueil / Les actualités / Les dernières acquisitions / Acquisition de trois plans manuscrits de la ville de Corte

Fin du 18e siècle - début du 19e siècle


Le musée de la Corse, dans le cadre de la constitution de sa collection de cartes et plans anciens de la Corse, composée à ce jour de plus de 400 documents manuscrits, estampes et imprimés, a développé un axe important de ce domaine pour l’histoire de la Corse, celui des plans des villes de l’île, et notamment de la ville de Corte, seule citadelle édifiée à l’intérieur des terres.


Dans ce contexte l’établissement conserve depuis plusieurs années dans ses réserves le Plan détaillé de la ville de Corte par le cartographe Jacques-Nicolas Bellin, publié en 1764 dans Le Petit atlas maritime (planche n° 91 du tome IV), qui situe Corte dans son environnement immédiat.

Un Plan de Corte manuscrit acquis en 2008 est par la suite venu enrichir la documentation concernant la citadelle, montrant le château et la ville à la fin du 18e siècle, au temps des travaux de fortification entrepris par les autorités françaises durant les premières années de la domination.

L’année 2015 a été l’occasion d’étoffer ce fonds, avec l’acquisition de trois plans manuscrits de la ville et du château de Corte, datés de la fin du 18e siècle et du début du 19e siècle, illustrant les projets – réalisés ou pas – émis à cette période pour la ville haute, la ville basse et le château.


D’Aumont

Plan de Corté pour faire connoitre l’enceinte en murs crénelés et terrassée en partie qu’[on] propose d’y construire avec les bâtiments militaires nécessaires à une garnison composée de deux bataillons

1769

Dessin manuscrit, encre et aquarelle

38,3 x 67,3 cm

Ce plan, dessin manuscrit de la ville et du château de Corte, porte le détail du plan de la ville haute, de la ville basse et du château. Y sont figurés les cours du Tavignano et de ses affluents la Restonica et l’Orta avec leurs nombreux bras et biefs, les chemins et les parties cultivées, les couvents des Capucins et des Récollets avec leurs jardins et surtout, en jaune, le tracé d’un important projet de construction d’une enceinte bastionnée, d’une citadelle fortifiée, de casernes pour les troupes, de logements pour les officiers, et d’un hôpital. Ce plan, bien qu’aucune mention ne le précise, pourrait correspondre au projet du comte de Vaux, nommé commandant de la ville après sa prise par les troupes françaises. Ce projet prévoyait de doter la place de fortifications modernes avec une citadelle, une enceinte bastionnée autour de la ville et plusieurs casernes. Jugées trop onéreuses, ces réalisations ne furent jamais réalisées, et seules la citadelle et une caserne furent construites.


Liégeois

Plan de la ville, citadelle et château et des environs

25 mai 1784

Dessin manuscrit, encre et aquarelle

78,6 x 100,3 cm

Les réalisations progressivement édifiées à partir de 1769 apparaissent sur ce plan manuscrit, qu’il convient de mettre en lien avec le Mémoire sur la situation de la place [de Corte] par rapport à la frontière et à son utilité, également daté du 25 mai 1784 et signé Liégeois.


Liégeois

Plan détaillé des maisons particulières et terrains situés dans l’intérieur de la citadelle de Corte, demandé par le comité dans l’avis du fonds du 30 mai 1838

22 février 1839

Dessin manuscrit, encre et aquarelle

49 x 80,4 cm

Ce plan, enfin, présente un intérêt majeur puisqu’il signale la suppression du quartier des Castellacce (constitué de 76 maisons et de la chapelle privée Saint Louis) a été envisagée dès 1770, aussitôt après la conquête française afin de sécuriser la garnison en poste et d’assurer une meilleure défense de la citadelle. Pour des raisons financières et devant les difficultés occasionnées par les expropriations, la destruction du quartier initiée en 1835 ne s’achèvera qu’en 1848.



Version imprimableVersion imprimable
Export PDF Export PDF