accueil

CONCERT : « Melodia » Chansons populaires sur les bords de Méditerranée

Accueil / Nos activités / Programmation culturelle / Programmation 2020 / CONCERT : « Melodia » Chansons populaires sur les bords de Méditerranée

Samedi 11 avril 2020 à 21h00


CUNCERTU : « Melodia » Canti pupulari di e sponde di u Mediterraniu

Sabbatu l’11 d’aprile à 9 ore di sera


Eléonore Pancrazi, mezzo-soprano, révélation artiste lyrique 2019 aux Victoires de la Musique, accompagnée par Sandrine Luigi à la guitare classique interprètent Melodia.

Un récital qui permet de redécouvrir un répertoire méditerranéen à travers des arrangements inédits d’œuvres d’Henri Tomasi, de chansons corses contemporaines et d’œuvres classiques espagnoles.

ENTRÉE LIBRE


ELEONORE PANCRAZI

Mezzo-Soprano

Après un Diplôme Supérieur de Concertiste & un DEM des Conservatoire de la ville de Paris (Pierre Catala) et de l’Ecole Normale de Musique de Paris (Isabel Garcisanz, Mireille Larroche), Eléonore Pancrazi remporte de nombreux Prix (dont le 2ème Prix du Concours Cesti d’Innsbrück et du Concours de Chant Lyrique de Nîmes) et fait ses débuts à la scène au Festival Les Nuits d’été de Corté (Zerlina/Don Giovanni, Berta/Le Barbier de Séville, 2ème Dame/La Flûte Enchantée.

Elle se perfectionne ensuite à l’Académie du Festival d’Aix en Provence, à l’Opéra Studio de l’Opéra National de Lyon ainsi qu’à l’Académie de l’Opéra Comique auprès de Raphaël Sikorski, Marc Minkowski, Jérôme Deschamps et François Xavier Roth.

Durant cette période, Eléonore Pancrazi collabore régulièrement avec Takénori Nemoto (Hänsel/Hänsel & Gretel, rôle titre de Carmen avec L’Ensemble Musica Nigella à Tokyo pour « La Folle Journée», Dido & la 2ème Sorcière/DIDO AND AENEAS & rôle-titre de L’ENFANT ET LES SORTILEGES) et interprète également la 2ème Dame/DIE ZAUBERFLÖTE au Pin Galant de Mérignac ; Mrs Slender/Falstaff de Salieri (Fondation Royaumont & Opéra de Ludwigsburg) ; participe à la création de 100 Miniatures de Bruno Gillet.

Depuis, elle s’est produite dans Louise/Les Mousquetaires au Couvent & Barbarina/Le Nozze di Figaro (Opéra de Toulon) ; Conception/L’Heure Espagnole & Varvara/KATYA KABANOVA (Opéra de Nancy) ; La Maman, la Tasse Chinoise et la Libellule/L’Enfant et les Sortilèges (Opéra National de Lyon) ; Cherubino/Le Nozze di Figaro (Opéra de Clermont-Ferrand, Festival de Saint-Céré & Opéra de Massy ) ; Maria & Ferminia/L’Homme de la Mancha & Giovanna/RIGOLETTO (Opéra de Tours) ; Berta/LE BARBIER DE SEVILLE (version «Jeunes Talents » du Théâtre des Champs-Elysées - Jérémie Rhorer/Laurent Pelly) ; une camériste/LE NAIN (Opéra de Rennes) ; Téria & Orena/l’ILE DU REVE de Hahn, Thomas/MANGA CAFE de Pascal Zavaro & Dinah/TROUBLE IN TAHITI de Bernstein (Athénée, Paris) ; Le Prince/CENDRILLON (Glyndebourne Touring Opera) ; Orsini/LUCRECE BORGIA (Capitole de Toulouse & Tchaikovski Concert Hall Moscou) ; le rôle-titre de CARMEN, REINE DU CIRQUE (version réduite, Opéra de Rouen & Théâtre des Champs-Elysées) ; Rosette/MANON (Les Grandes Voix/Théâtre des Champs-Elysées) ; Orphée/ORPHEE ET EURYDICE (Clermont-Ferrand) ; etc.

On a également pu l’entendre en récital avec le pianiste Spiros Toma et au concert dans Stabat Mater de Pergolesi, Gloria de Vivaldi, la création du Requiem d’Hélène Rasquier, El Amor Brujo de de Falla (Orchestre de Chambre de Versoix, Sébastien Brugière, Genève) ; Eurydice/La Descente d’Orphée aux Enfers de Charpentier & Aurora & Ninfa1/Gli amori di Appolo e di Dafne au Innsbrucker Festwochen der alten Musik (Talens Lyriques/Christophe Rousset) ; La messe de de Grandval (Festival Bru-Zane/Laurence Equilbey) Ascagne/LA PRISE DE TROIE (Festival Berlioz de La Côte Saint-André/FX Roth) ; Flora/LA TRAVIATA (Musikfest Bremen/J. Rohrer)

En 2019-20, elle incarne Cherubino/LE NOZZE DI FIGARO (Théâtre des Champs-Elysées) ; Elisa/TOLOMEO (Karlsruhe), Barena/JENUFA (Capitole de Toulouse) ; Rosina/LE BARBIER DE SEVILLE (Nancy) ; enregistre O mon bel inconnu de Hahn (Bru-Zane), Les Voyages de l’Amour de Boismortier (CMBV/Pécs).

Elle se produit également dans de nombreux récitals (Konzerthaus Vienne avec Les Epopées ; Musée de Corse avec la Guitariste Sandrine Luiggi) et concerts avec L’Ensemble Instrumental de Corse (Mélodies de Tchaikovsky et airs de CARMEN), Sécession Orchestra (concert Viennois au Théâtre des Champs-Elysées), Le Cercle de L’Harmonie (Gala Berlioz au Grand Théâtre de Provence), Les Ombres (SEMIRAMIS de Destouches à l’Opéra Royal de Versailles) ; l’Orchestre National du Capitole de Toulouse (LA CARMELITE de Hahn avec Le Palazetto Bru Zane), l’Orchestre National de Montpellier (Stephano/ROMEO ET JULIETTE en concert au TCE & à Montpellier) ; etc.

En février 2019, elle est Révélation Artiste Lyrique de l’Année aux Victoires de la Musique.

Backstage Opera Management

Photo : Eleonore Pancrazi automne 2019 © Bucciu Colonna d'Istria


SANDRINE LUIGI

Guitariste classique

Originaire de Corse, Sandrine Luigi découvre la guitare à l’âge de 8 ans. Après des études au conservatoire de Bastia, un Premier Prix de guitare à l’unanimité au conservatoire de Marseille et une Licence en musicologie à l'université d'Aix-Marseille, elle est admise première nommée à l’unanimité au Conservatoire Supérieur de Musique de Paris en 2007 dans la classe d’Olivier Chassain. Elle y obtient un Master 2 avec mention très bien en 2011.

Particulièrement sensible à l’histoire de son instrument, Sandrine Luigi entreprend parallèlement des travaux de recherche (Femmes et guitare à l'orée du Romantisme ; Jacques Tessarech et la guitare polyphonique). Lauréate boursière du Mécénat Musical Société Générale pour l’année académique 2011/2012, elle joue également sur une guitare René Lacote de 1828 et une lyre-guitare française du 19e siècle.

Très attachée à la musique de son île, elle compose et arrange des œuvres issues du répertoire traditionnel corse pour guitare. Elle joue pour la première partie de la tournée estivale 2018 d’I Muvrini et participe au concert des 40 ans d’A Filetta en février 2019.
Soliste et chambriste, elle crée en 2014 le duo Polycordes avec la claveciniste Catherine Zimmer, puis en 2016 le trio Polysons, qui est rejoint par le percussionniste Philippe Biondi.

Titulaire du Certificat d’Aptitude (CA), Sandrine Luigi enseigne actuellement au conservatoire de musique Henri Tomasi de Bastia. En 2017, elle fonde et dirige Corde in Bastia, un ensemble intergénérationnel de mandolinistes et de guitaristes. Depuis 2016, elle propose un parcours d'enseignement de la guitare classique, progressif et interactif, sur imusic-school, la première école de musique en ligne.
Le premier album de Sandrine Luigi est sorti en juin 2018. Polaris est un hommage à la guitare méditerranéenne et aux grands guitaristes classiques.


Contact / Informations :

Secteur médiation culturelle du musée de la Corse

Tel. : 04 95 45 26 01 / nathalie.ferrari@isula.corsica

Tel.: 04 95 45 26 04 / damien.delgrossi@isula.corsica



Version imprimableVersion imprimable
Export PDF Export PDF