accueil

Corse traditionnelle, Corse industrielle

Accueil / Nos expositions / L'exposition permanente / Le musée en train de se faire / Corse traditionnelle, Corse industrielle

La présence de friches industrielles dans le paysage insulaire est là pour rappeler que la Corse a su s’engager dans des secteurs d’activités autres que l’élevage, l’agriculture ou le commerce.

Salle Corse traditionnelle-Corse industrielle©CTC/ Musée de la Corse, Corte Clichés : Philippe Jambert

C’est dans le domaine de la métallurgie, de l’industrie du tanin et de l’extraction minière que les tentatives, bien que de courte durée, furent les plus nombreuses, du XIXe au XXe siècle. Le cas de l’extraction et de la transformation de l’amiante fait figure d’exception : connue et utilisée de façon artisanale depuis l’Age du Fer jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, elle est aussi exploitée industriellement à l’usine de Canari ; avant sa fermeture en 1965, le site de canari couvrait un tiers des besoins du marché français.

Salle Corse traditionnelle-Corse industrielle©CTC/ Musée de la Corse, Corte Clichés : Philippe Jambert


Version imprimableVersion imprimable
Export PDF Export PDF