accueil

Deux temps, trois mouvements

du 23 juillet au 30 décembre 2016


Le projet artistique Deux temps, trois mouvements articule différentes expositions dans les espaces extérieurs du Musée pour explorer les dynamiques à l’œuvre dans l’évolution de nos paysages.

L’art et la nature, des choses précieuses

Ces interventions répondent à la thématique du Patrimoine Culturel Immatériel en composant avec le vivant et le végétal, pour donner corps à l’espace dans ses dimensions esthétiques et sociales en associant différents partenaires. Des temporalités plurielles sont envisagées à travers le mouvement d’un espace à l’autre; et puisque tout est affaire de lecture, une signalétique originale conçue grâce aux techniques du Fab Lab de l’université de Corse et de sa fondation accompagne le déplacement des visiteurs et leur apporte des éléments de connaissance.

La première station, chemin faisant conçoit l’aménagement d’un espace rapporté au sauvage. On découvre la création ornementale du logo de Corsica Grana, marque déposée par l’Office de l’Environnement

La montée jusqu’à l’esplanade mène à un espace divisé entre le jardin des thématiques et la création in situ Trésor, réalisée par S & A de La Sablière, qui donne lieu à l’alchimie d’un art métamorphosant la pierre en or.

Avec ce projet, l’association ArterrA autour de Laetitia Carlotti, directrice artistique, vise un travail expérimental et esthétique sur le parcours de la Citadelle permettant au musée de la Corse de poursuivre sa réflexion sur la place à donner au patrimoine végétal et la synergie à trouver entre espaces intérieurs et extérieurs du site.


L’association ArterrA œuvre pour le développement et la diffusion des pratiques artistiques contemporaines au sein des paysages Corses depuis sa création en 2012, en allant à la rencontre d’un large public et en instaurant un dialogue pertinent entre l’œuvre et le lieu où elle s’inscrit.



Version imprimableVersion imprimable
Export PDF Export PDF

© CTC, Musée de la Corse/Association ArterrA, Jean Froment

© CTC, musée de la Corse/P.Pierangeli