accueil

Voir aussi...

Les Corses et la Grande Guerre

A l'occasion du Centenaire, le musée de la Corse présente une exposition consacrée aux Corses et à la Grande Guerre.



L'Umana Ambizione + Notre siècle

Photographies : Jean-André BERTOZZI / Installation vidéo : Leonardo BOSCANI



Au coeur des tranchées

Parcours destiné au jeune public (6-11 ans)


Ce parcours destiné au jeune public s’offre comme un sas de sensibilisation à la visite de l’exposition Les Corses et la Grande Guerre.


Comment franchir le fossé du temps et rendre cette histoire accessible à des enfants dont le quotidien est à des années lumières des tranchées ? Ce sont leurs arrière-arrière-grands-parents qui ont peut-être vécu la Grande Guerre…Comment évoquer l’horreur sans traumatiser ? Impossible de faire revivre tel quel l’enfer des tranchées.


Au cœur des tranchées relève le défi en traitant ce pan d’histoire sous l’angle de l’émotion et du vécu quotidien. Centré sur l’humain et les sensations, le parcours, qui propose une série d’expériences subjectives et sensorielles, est un outil qui permet de faire sens de ces fragments, de prendre de la distance et de s’interroger sur l’Histoire.

La scénographie développe un univers qui mêle des éléments très réalistes avec une évocation plus symbolique des tranchées. Empruntés au registre visuel militaire, le graphisme aux couleurs franches, évoque les rubans des médailles, le mobilier rappelle les caisses et cantines.

Le matériau dominant est la couverture grise. Tantôt pliée tantôt roulée, utilisée pour évoquer les sacs de sable, les bandages ou pour former les parois d’un espace plus intimiste, elle évoque par sa texture râpeuse l’inconfort de la guerre. Symbole de protection aussi, elle réconforte et aide le soldat à lutter contre le froid.


SUR LE QUAI DU DÉPART

En préambule au parcours, une fresque panoramique d’un quai d’embarquement sert de point de rassemblement pour les visiteurs. Le décor campe l’ambiance qui préside au début de la campagne. Personne ne s’imagine alors en « prendre » pour 4 ans…

EN ROUTE VERS LE FRONT

L’image du départ laisse la place à un environnement rappelant celui des tranchées.

Promiscuité, rats et poilus figés au fond du cul-de- sac montrent qu’on s’enfonce dans le conflit.

LA TRANCHÉE DES ÉMOTIONS

La vie dans les tranchées

Une suite d’illustrations inspirées de documents pris sur le vif retrace le quotidien du soldat.

Le bruit et les odeurs des tranchées

Sons et odeurs sont diffusés dans ce boyau pour faire ressentir l’environnement sensoriel, celui des soldats confinés dans leur tranchée.

Le refuge des pensées

Un ensemble de boîtes représentant les souvenirs et pensées permettent de s’immerger dans les pensées d’un poilu. Une manière de montrer que la guerre touche les acteurs au front, mais aussi ceux qui sont restés au pays.

LES INDISPENSABLES

Le barda

Les enfants décryptent le contenu d’un barda. Accessoires réglementaires, objets intimes, voire insolites aident à supporter physiquement et moralement cette situation extrême qu’est la guerre.

Le poids du barda. Un dispositif permet d’expérimenter physiquement ce que représentent ces 35 kilos.

RÉCITS DE VIE

Implanté au cœur du parcours un espace audiovisuel diffuse des récits de soldats en bande dessinée.

LA MÉMOIRE

Trois écrans tactiles permettent la consultation des carnets réalisés dans le cadre du concours Les petits artistes de la mémoire, la grande guerre vue par les enfants, organisé par l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre.

Les enfants réinterprètent l’histoire personnelle d’un poilu et deviennent à leur tour vecteurs de cette mémoire.

COIN LECTURE

Albums, livres documentaires, BD, livres de poésie sont mis à disposition pour en savoir plus.

SUPPORT PÉDAGOGIQUE

En début de parcours, les jeunes visiteurs se voient remettre une petite besace qui contient un support individuel, le petit journal de la Grande Guerre. Ce carnet propose pour chaque thème une activité.

Tout au long du parcours, l’enfant récolte des vignettes illustrées, « fragments » d’expérience, qui, découpées, commentées et collées dans le carnet permettent de prolonger l’expérience de visite.


Chef de projet : Ann Bilger-Depoorter, responsable de la médiation culturelle - Musée de la Corse.

Scénographie : Kascen

Graphisme : Laurent Sick



Version imprimableVersion imprimable
Export PDF Export PDF

© CTC, musée de la Corse/Laurent Sick

DIAPORAMA

© CTC, musée de la Corse 2014/Philippe Pierangeli

© CTC, musée de la Corse 2014/Philippe Pierangeli

© CTC, musée de la Corse 2014/Philippe Pierangeli

© CTC, musée de la Corse 2014/Philippe Pierangeli

© CTC, musée de la Corse 2014/Philippe Pierangeli

© CTC, musée de la Corse 2014/Philippe Pierangeli

© CTC, musée de la Corse 2014/Philippe Pierangeli

© CTC, musée de la Corse 2014/Philippe Pierangeli

© CTC, musée de la Corse 2014/Philippe Pierangeli

© CTC, musée de la Corse 2014/Philippe Pierangeli

© CTC, musée de la Corse 2014/Philippe Pierangeli

© CTC, musée de la Corse 2014/Philippe Pierangeli